Accueil » Découvrez le monde des start-ups ! #Review

rocket launch

Découvrez le monde des start-ups ! #Review

« Quoi ? Mais qu’est-ce que cet article vient-il faire dans la partie Apprentissage ? »

C’est beaucoup trop facile de lire dans vos pensées. C’est d’une prévisibilité !

Si vous me suivez, vous savez que je suis la plupart de mes cours sur le site OpenClassrooms. Si vous ne le saviez pas, c’est maintenant chose faite.

Dans la partie « Cours » du site OpenClassrooms, on retrouve plusieurs catégories : Développement Web, Marketing Digital, Design, Entreprenariat, etc.

Un jour, entre deux cours, j’ai eu envie de me perdre dans les fins fonds de ces catégories pour découvrir ce qu’il s’y cachait.

Bon, j’admets que c’est surtout car j’aime fouiner, mais passons.

Ma curiosité a très vite été titillée par une catégorie en particulier : Entreprenariat. Je me demandais ce qui pouvait être enseigné à ce sujet.

C’est vrai, l’entreprenariat c’est quelque chose d’assez vague en soi. Surtout que ce mot là et son acolyte – « entrepreneur » – sont utilisés à tour de bras depuis quelques temps.

Alors j’ai décidé d’aller voir !

Si ça c’est pas une décision de dingue !

Peu de page de résultats, mais j’ai vite cerné le contenu proposé. Et mon regard s’est notamment arrêté sur un cours : Découvrez le monde des startups.

Vous connaissez la suite.

 

La question est : pourquoi suivre ce cours ?

En toute logique, lorsque l’on veut suivre un cours, c’est que l’on veut acquérir des connaissances/compétences sur le sujet traité.

Si vous suivez des cours d’Espagnol, c’est parce que vous souhaitez apprendre l’Espagnol. Sauf quand vous étiez en 4ème au collège Petit Jean et que vous étiez « forcés », certes.

Quand j’ai découvert qu’un cours était proposé au sujet des start-ups, je me suis dit que cela pouvait être un bon moyen d’en apprendre un peu plus et de poser un cadre autour du sujet.

Car, les start-ups, c’est comme les entrepreneurs : tout le monde en parle, mais est-ce que tout le monde sait véritablement ce que c’est ? Start-up par ci, start-up par là, start-up partout.

Bon, ce qui est drôle, c’est que j’ai fait mon seul et unique stage dans une start-up. Je devrais donc savoir ce que c’est, une startup. Mais, quand même.

Ce cours se présentait comme une façon de tout reprendre à zéro et de clarifier la chose.

 

Le cours et ce qu’il contient

Vous vous doutez bien que ce cours contient des informations sur les start-ups, CQFD.

La durée est de 6 heures. Activité et quiz compris j’imagine.

Cette durée pourrait en rebuter quelques-uns, mais si vous ne voulez pas vous attarder sur les travaux à faire et juste choper les informations, ce sera beaucoup plus court.

Surtout en regardant les vidéos en accéléré.

Bénie soit la personne qui a permis la lecture de vidéo en accéléré.

découvrez le monde des startups openclassrooms

Découvrez le monde des start-ups est décomposé en trois parties :

  • la première définie la start-up et ses codes
  • la deuxième présente l’écosystème start-up et certaines pratiques qui lui sont propres (la veille en start-up notamment)
  • la dernière explique comme se lancer dans l’aventure start-up

Un des principales caractéristiques d’une start-up est que sa valeur repose complètement ou en partie sur le numérique (le web, objets connectés, technologies digitales, etc).

L’écosystème startup c’est l’ensemble des acteurs qui gravitent autour des entrepreneurs, tels que les investisseurs ou les incubateurs.

Incubateur ?

OK, incubateur n.m : structure d’accompagnement pour jeunes entrepreneurs, jeunes start-ups.

Ce que j’ai adoré c’est le grand nombre d’exemples utilisés. Quasiment chaque idée est imagée. La plupart du temps, les exemples employés sont des grandes start-ups qui ont réussi et que tout le monde connaît. Forcément.

Mais au moins, ça parle au plus grand nombre.

Dans ce cours, deux informations en particulier m’ont interloquées et marquées – non pas que le reste était nul et inutile, au contraire.

J’ai par exemples appris que les méthodes traditionnelles de validation d’idée ne sont pas applicables pour les start-ups. La méthodologie est dans ce cas différente.

L’idée générale est que, en start-up, il faut aller se confronter directement à son marché, que le produit soit prêt ou pas (surtout « pas », en fait). Et tout ça dans un laps de temps le plus court possible !

La deuxième chose est à propos des compétences de l’entrepreneur qui se lance.

Il doit bien entendu être compétent dans un domaine en particulier : marketing, finance, etc. Et, au delà de son domaine de spécialisation, celui-ci se doit d’être un minimum couteau suisse, c’est-à-dire avoir des compétences dans chaque domaine.

Mais ce à quoi on ne pense pas, du moins pas directement, c’est que l’entrepreneur doit aussi acquérir des compétences par rapport au marché qu’il vise, comprendre ses codes et le jargon.

 

Alors même si, oui, j’avais déjà – plus ou moins – connaissance de certaines de ces informations, je suis ravi d’avoir vu ce cours. Il regroupe en un seul endroit toutes ces informations à propos des start-ups que l’on entend, trouve « par ci, par là ».

Pour se faire une idée concrète de ce qu’est une start-up et du monde qui l’entoure, ce cours est idéal.

 

Un petit mot sur les start-ups en France  

Si une start-up était un bébé, alors la France serait la maman d’une famille très, très, très nombreuse.

La France est un des pays où il se crée le plus de start-ups.

La création de start-up a augmenté de 30% entre 2012 et 2015, pour un nombre total de 9400 en 2015/2016.

9400… c’est énorme ! Quand je vois ce nombre je ne peux pas m’empêcher de me dire que ça représente 9400 idées innovantes. Ça fait beaucoup d’idées.

Sacrée maman.

Un autre chiffre tout aussi impressionnant, mais très peu réjouissant, c’est que 90% des star-tups échouent. Eh oui, c’est la dure loi des start-ups, vivre dans l’incertitude et en connaître le risque encouru.

Heureusement la France est une bonne maman qui vieille sur ses petits et qui est là pour les accompagner. Grâce à la FrenchTech par exemple. Pour plus d’information sur la FrenchTech, c’est par .

logo frenchtech

Si l’envie vous prend de découvrir plein de start-ups françaises, allez faire un tour sur le magazine de 1001 Startups.

 

ZOOM sur LearnAssembly

Un élément que je n’ai pas encore évoqué concernant le cours Découvrez le monde des start-ups : son professeur.

Car, oui, il est à mentionner ! Le professeur de ce cours est Antoine Amiel, le fondateur de LearnAssembly.

learnassembly

Antoine a donc été invité par OpenClassrooms pour créer ce cours.

Les start-ups, c’est aussi de l’entraide !

Tout comme OpenClassrooms, LearnAssembly fait partie de l’EdTech (j’en parle dans cet article). Tout deux prônent l’autoformation, la formation en continue.

Même si elles sont positionnées sur le même marché, ces deux start-ups ne s’adressent pas directement à la même cible et surtout leur fonctionnement, ou du moins leur service n’est pas exactement le même.

Chez LearnAssembly, des MOOC aussi (MOOC ?), mais ici à suivre sur plusieurs semaines et à certaines dates. Les cours sont plus à destination des personnes actives, travaillant déjà. Les étudiants sont moins ciblés.

Il y a quelque chose que j’adore chez LearnAssembly, c’est leur mission, que je cite :

« Chez LearnAssembly, nous avons été des étudiants/élèves frustrés : parce que nous adorions apprendre mais pas forcément à l’école, nous avons créé LearnAssembly pour repenser les codes de l’apprentissage et créer des expériences de formation différentes, qui donnent envie d’apprendre. Nous voulons redévelopper le goût d’apprendre, pousser la culture de l’auto-formation tout au long de la vie. »

 

J’adore, je like, je partage. Merci LearnAssembly.

 

Voici venu la fin de cette nouvelle review. Mais je ne vous lâche pas comme ça aussi facilement !

Activité à faire pour la prochaine fois : créez votre start-up !

 

 

So

 

Sources :

https://www.maddyness.com/entrepreneurs/2017/03/21/frenchtech-ecosysteme-startup-francais-10-chiffres/

http://1001startups.fr/chiffres-cles-startups-france/

http://www.lafrenchtech.com/la-french-tech/quest-ce-que-la-french-tech

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *